Le foie : héros malgré lui

En ce Mois de la santé du foie, je trouvais important de vous parler de cet organe méconnu et maltraité, mais Ô combien important pour notre santé : le foie. En effet, le foie est sûrement l'organe le plus important du corps humain après le coeur et les poumons. Vous en doutez? Alors lisez ces quelques lignes.

Foie, qui es-tu?

Le foie est le plus gros organe du corps humain, faisant environ la taille d’un ballon de football et pesant environ 3 lbs (1,4 kg). Il est situé dans la partie droite de l’abdomen, juste en dessous du diaphragme, et est protégé par les côtes inférieures.


Foie, que fais-tu?

Souvent comparé à une usine de transformations chimiques, le foie joue des centaines de fonctions dans notre corps, dont un grand nombre de fonctions métaboliques tout aussi vitales les unes que les autres.


Parmi ces fonctions métaboliques vitales, soulignons que le foie est un organe de filtration majeur. C'est lui qui filtre et nettoie le sang en permanence. Il filtre notamment les substances chimiques et toxiques qui se trouvent dans les aliments, l'alcool et les médicaments, et s'occupe de leur dégradation afin que l'organisme puisse les éliminer et les excréter par l'urine et les selles. C'est aussi lui qui, avec la rate, décompose les vieux globules rouges et autres déchets métaboliques qui sont eux aussi excrétés.


Le foie joue également un rôle prépondérant dans la digestion et le métabolisme des aliments, notamment par la production de bile, la synthèse des protéines, la production d'enzymes digestives, et la sécrétion de plusieurs hormones. C'est lui qui produit plusieurs des protéines nécessaires à la coagulation du sang (facteurs de coagulation), l'albumine qui permet de régulariser la quantité de sang et la distribution des fluides dans le corps, et l'IGF-1, une hormone qui favorise la croissance cellulaire.


Le foie est aussi un organe de stockage. Il entrepose des nutriments, ainsi que le glycogène, un dérivé des glucides qui est libéré lorsque l’organisme a un besoin immédiat d’énergie, afin de lui assurer une source constante d'énergie en tout temps.


Vision ayurvédique

En Ayurvéda, le foie est un organe associé au dosha Pitta, et plus précisément à Ranjaka pitta. C'est Ranjaka pitta qui sécrète la bile et les enzymes qui permettent la transformation de rasa dhatu (plasma) en rakta dhatu (globules rouges). Le foie est aussi associé à l'élément feu, à l'énergie de la transformation, et est directement lié à agni, le feu digestif.


Le foie est la racine (mula) de rakta vaha shrota, le canal grossier associé au transport de l'oxygène dans le sang. On sait en effet que, dans le cas de l'anémie par exemple, c'est un manque de globules rouges qui entraîne un mauvais apport en oxygène dans l'ensemble du corps.


D'un point de vue énergétique, le foie est associé au chakra du plexus solaire et aux émotions. C'est lui qui aide à « digérer les émotions ». Le foie est le siège de la colère, de la haine et du ressentiment, ainsi que de la jalousie, de l'impatience et de l'ambition excessive, des émotions qui sont toutes associées à un déséquilibre du dosha Pitta. Lorsqu'il est à l'équilibre, le foie est associé à des qualités telles que le courage, la satisfaction, l'enthousiasme, la collaboration et l'acceptation.


Comment prendre soin de son foie?

En tant que principal organe de filtration, le foie est essentiel pour protéger nos tissus contre les substances en circulation dans le sang qui pourraient leur être dommageables. Comme nous l'avons vu, le foie bloque les substances nocives présentes dans l'alcool, les drogues, les médicaments (dont l'acétaminophène) et les polluants atmosphériques, afin d'éviter qu'ils ne parviennent à nos cellules par l'entremise du sang.


Mais ce rôle de filtration n'est pas sans conséquence : à force de filtrer des toxines, le foie devient lui-même surchargé et congestionné - au même titre que n'importe quel filtre -, d'où l'importance d'en prendre soin et de le soutenir dans ses fonctions.


Il est difficile de savoir si notre foie fonctionne bien ou s'il souffre, car les symptômes d'un foie surchargé passent facilement inaperçu. Les symptômes plus graves peuvent comprendre des nausées et des vomissements ou des douleurs abdominales, mais le plus souvent, on constate plutôt une baisse d'appétit ou d'énergie que l'on attribue à d'autres facteurs, sans penser au foie.


Dans tous les cas, étant donné qu'il est très sollicité dans son rôle de filtration, il est extrêmement important de lui permettre de se reposer à l'occasion, et de le soutenir pour alléger sa charge de travail.


Et en bas, c'est le filtre et la balance, la délicate chimie du foie. La cave des changements subtils. Personne ne le voit ou le chante, mais dès qu'il vieillit, que son mortier s'use, adieu les yeux de la rose... L’œillet a vu flétrir sa denture et la demoiselle s'est tue sur la rivière. Extrait de l'« Ode au foie » de Pablo Neruda

Voici quelques trucs simples que vous pouvez mettre en place pour bien prendre soin de votre foie.


Eau citronnée

Commencer la journée avec une tasse d'eau chaude agrémentée d'une tranche de citron biologique aide à stimuler la production de bile et à nettoyer le foie.


Manger des aliments amers

En Ayurvéda, la saveur amère est excellente pour équilibrer et appuyer le dosha Pitta, et aide notamment avec la sécrétion de bile. Au début de chaque repas, il est idéal de consommer une petite portion d'aliments amers : raddicchio, roquette, artichauts, épinards, céleri, et j'en passe!


Manger des aliments sains

Il est important de réduire sa consommation d'aliments transformés et riches en matières grasses, en sel et en sucre, toutes ces substances étant difficiles à métaboliser et générant un lourd fardeau sur votre foie.


Offrir à son foie des périodes de repos

Nous l'avons vu : un foie qui est constamment sollicité finira par être congestionné et surchargé, et pourrait laisser passer dans le sang des substances néfastes pour l'organisme. Voilà pourquoi il est essentiel de lui permettre de se reposer. Éviter la consommation d'alcool et de drogues rendra un fier service à votre foie en allégeant sa tâche.


Faire de l'activité physique

Bouger aide à extérioriser les bouillonnements intérieurs comme la colère et les frustrations. Quand le foie est congestionné, ces émotions sont plus susceptibles d'apparaître; de même, quand ces émotions sont très présentes, elles ont pour effet d'affecter davantage le foie. Ainsi, extériorer sa colère est très bon pour le foie.


L'idéal est de s'activer tôt le matin, entre 6 h et 10 h, et de pratiquer des exercices plutôt doux, comme la marche, la randonnée, la natation, le vélo ou le yoga - tous à un niveau modéré, pour équilibrer Pitta.


Bain de lune

S'exposer à la lumière de la lune est très bénéfique quand il y a excès du dosha Pitta. Étant associé à l'élément feu, le dosha Pitta est très apaisé par l'énergie douce et rafraîchissante de la lune. En médecine chinoise, on parle de l'équilibre du yin et du yang, le dosha Pitta étant une énergie très yang et celle de la lune, une énergie très yin. Cet exercice est particulièrement puissant lors de la pleine lune.


Plantes médicinales

Bon nombre de plantes médicinales peuvent soutenir la bonne santé et le bon fonctionnement du foie.


Artichaut

Excellent draineur hépatique, l'artichaut est très riche en sels minéraux. Il s'est montré efficace en cas d’insuffisance hépatique. Une façon simple et efficace de bénéficier de ses bienfaits est de boire l’eau de cuisson des artichauts biologiques. (Déconseillé en cas d'arthrite ou d'infection urinaire.)

Il est aussi possible de le consommer sous forme de teinture-mère.


Chardon-Marie

Il protège les cellules du foie contre les agents toxiques et les radiations, en plus de le soutenir dans toutes ces fonctions. En plus de son rôle de protection, le chardon-Marie est un trophorestaurateur, c'est-à-dire qu'il a une action régénératrice sur le foie et aide au renouvellement de ses cellules. Il est utile en cas d’intoxication et d’empoisonnement alimentaire, de cirrhose ou d’hépatite, pour diminuer les dommages causés par l’alcool ou la chimiothérapie, ou tout simplement pour améliorer la digestion et l’appétit.


Pissenlit

Le pissenlit est un tonique digestif qui favorise le mouvement et d’élimination en drainant et en stimulant le foie. Il est efficace en cas de digestion lente et de foie engorgé. Le pissenlit travaille aussi au niveau du pancréas, de la rate et des reins. La racine contient de l’inuline qui aide à régulariser la glycémie. Les feuilles, pour leur part, sont riches en minéraux.


Guduchi

Cette plante indienne est un excellent soutien pour désengorger le foie et stimuler la régénération des cellules de cet organe. Il assiste notamment le foie et le pancréas dans le processus de digestion et le métabolisme des graisses. Il est excellent en traitement et en prévention de maladies chroniques telles que le syndrome de fatigue chronique. Attention! De trop fortes doses peuvent cependant causer des dommages au foie. Il est donc essentiel de consulter un professionnel avant d'en consommer.



Curcuma

La réputation du curcuma n'est plus à faire. On sait maintenant que ce rhizome possède de nombreux bienfaits. Au niveau digestif, le curcuma a notamment pour effet d'augmenter la sécrétion de bile et de faciliter la digestion. Il a aussi une action protectrice sur le foie.




Quelques faits intéressants

Le foie :

  • contient en permanence 10 % de tout le sang de votre corps.

  • est à la fois un organe et une glande.

  • est le seul organe interne capable de se regénérer. Il peut repousser complètement à partir d’aussi peu que 25 % de lui-même en quelques semaines seulement.


Le foie est un organe essentiel à la vie. Prenez-en grand soin!







Sources :

Melody Mischke. « Love your Liver »

Manuel Merck. « Foie »

Alternative Santé. https://www.alternativesante.fr/foie/le-foie-notre-centre-anti-poison




12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout